AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JOSHUA Brolin | The sweetest of the piranha.

Aller en bas 
AuteurMessage
Joshua Brolin
CHIEUSADMIN | The night is darkest just before the dawn
avatar

Féminin Nombre de messages : 1279
Age : 29
Pseudo : Stefnini.
Crédits : Paweke & Corpse Heart.
Citation : Je joue seulement avec ma vie, jamais avec mon argent. _ La Momie

Passeport
Emploi: _ Chasseur de Reliques
Points de vie:
70/100  (70/100)
Carnet d'adresses:

MessageSujet: JOSHUA Brolin | The sweetest of the piranha.   Jeu 28 Mai - 13:12

« Quiconque hésite est déjà un être moral. Je n'hésite jamais. »






PASSEPORT


    BROLIN _ Celui des ses parents adoptifs qu'il porte depuis l'âge de quatre ans. Il lui vient de son père, un milliardaire américain connu pour ses placements en bourse et ses gisements de pétrole dans le monde. Ce nom l'aide parfois, mais dans la jungle, un pays plus pauvre, personne ne le connait, alors il cesse d'être ce fils à papa. Est-ce qu'avant ses quatre ans il avait un autre nom? Non, pas à sa connaissance. Les papiers le concernant à l'orphelinat ne faisait mention que de son prénom, aucune trace de ses origines, que ce soit pour lui ou son frère. Et il ne lui viendrait pas à l'esprit de chercher la personne qui l'a lâchement abandonné pour ensuite porter son nom.

    JOSHUA - IAN - ANDREW _ sont ses trois prénoms. Les deux derniers furent choisis dès son adoption, et depuis sur les papiers administratifs ils y figurent comme sur ses papiers d'identité. Seul son premier prénom reste ce qui peut encore le relier à ses géniteurs. Joshua se trouve heureux de ne pas être affublé de prénoms ridicules et difficiles à porter, mais quand bien même, qui se prête encore attention à ça de nos jours?

    JOSH' _ est le surnom le plus fréquemment employé, simple, court. Il y a aussi les initiales, J.B, qu'il griffonne sur certains papiers, plus par flemmardise de noter son nom en entier que de vouloir se donner un genre. Sinon, il y a aussi ceux que lui donne son frère, qui ne sont pas forcément d'une grande politesse mais c'est toujours mieux que les 'mon lapin' de sa mère. Il préfère entendre cent fois Aaron le nommait saloperie que par un nom d'animal aussi 'mignon'. Les 'mon chéri, mon amour, mon ange' se font souvent entendre au petit réveil dans son lit lorsqu'il est accompagné d'une créature de rêve qui vient de passer une très - très - bonne nuit.

    34 ANS _ Il commence à se faire vieux le petit Josh comme dirait son frère. Sauf qu'il vit très bien son âge et n'en a absolument pas honte, car d'ailleurs ce n'est pas encore le temps des cheveux blancs, du déambulateur et de la retraite? Alors pourquoi s'en faire? Il a encore la vie devant lui et va en profiter à fond jusqu'à la dernière minute.

    1ER SEPTEMBRE - CLARKSVILLE ; ARKANSAS ; ÉTATS UNIS : _ Officiellement? Il n'en a absolument aucune idée! Que cela soit le lieu ou la date exacte. Pour lui son lieu de naissance, c'est la ville de l'orphelinat c'est à dire Clarksville, perdue dans l'Arkansas. Habituellement quand un enfant arrivait à l'orphelinat, il obtenait comme date de naissance celle de son arrivée, sauf que Joshua et son frère n'étaient pas jumeaux, et que cette date tombait déjà avec quelqu'un d'autre. Joshua se vit attribuer le 1er Septembre, jour de sa fête.

    AMÉRICAIN _ est fier de l'être jusqu'au bout des ongles. Joshua n'a pas peut-être pas eu les bons parents dès le départ, mais il est né du bon côté de la planète. C'est pourquoi il n'aime pas à avoir à emprunter de fausses identité, ce n'est pas le nom qui change qui le dérange, mais prendre un accent british le dégoute. Mais son boulot lui demande certains sacrifices, c'est donc pourquoi il possède plusieurs passeports différents avec tous des nationalités variées.

_________________
    Cause I'm Selfish
    And I'm Cold.




Dernière édition par Joshua Brolin le Sam 30 Mai - 0:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archeopolis.frbb.net/forum.htm
Joshua Brolin
CHIEUSADMIN | The night is darkest just before the dawn
avatar

Féminin Nombre de messages : 1279
Age : 29
Pseudo : Stefnini.
Crédits : Paweke & Corpse Heart.
Citation : Je joue seulement avec ma vie, jamais avec mon argent. _ La Momie

Passeport
Emploi: _ Chasseur de Reliques
Points de vie:
70/100  (70/100)
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: JOSHUA Brolin | The sweetest of the piranha.   Jeu 28 Mai - 13:13




MANUEL D’HISTOIRE

    CHASSEUR DE RELIQUES _ Un métier qui peut rapporter gros quand on s'y connait bien. Au départ un simple petit aventurier en quête d'aventure, Joshua s'est fait quelques 'amis' et de bonnes relations pour pouvoir rester dans le milieu et être considéré comme l'un des meilleurs. Il a déjà fait ses preuves à de nombreuses reprises et à chaque fois l'objet convoité était restitué à qui de droit intact pour une petite somme, de quoi se payer une vraie retraite. Il travail seul, en tandem avec son frère parfois. Il aime les sensations fortes, le plaisir que lui procure cette quête dans relâche jusqu'au trésor. Car la différence avec un pilleur de tombes c'est qu'on ne tombe pas sur un tombeau par hasard, mais par des recherches, des heures de réflexions sur ce qui nous attend à l'intérieur. C'est tout un art que de voler un chef d'œuvre de l'Histoire.

    LES TOMBEAUX & LES COFFRES _ Quand un homme ordinaire se présente devant un tombeau il peut y rester des heures, des jours, sans trouver le petit mécanisme astucieux que le constructeur a mis en place pour protéger les richesses qui se trouvent à l'intérieur. Sauf que Joshua lui n'est pas une personne ordinaire, il reconnait tout de suite un style, une architecture, un détail qui permettra en quelques minutes de pénétrer dans ce tombeau. Les différents 'systèmes de sécurité' comme il aime les nommer, comme s'il s'agissait des alarmes d'autrefois, sont logique si on y prête attention. Dans certains ce sera flèches empoissonnées, d'autres des cuvettes, des pieux... tous déclenchés par un mécanisme qu'il suffit de trouver pour rester en vie. De même pour les coffres, qui sont piégé généralement ou codés. Rien n'est plus amusant pour Joshua que de résoudre ces petites énigmes, surtout sous le coup de la pression.

    ARCHÉOLOGIE _ C'est à cause de son père sans nul doute que Joshua se passionna pour l'archéologie. Pendant toute son enfance et jusqu'à l'âge de sept ans, le petit garçon trouvait les vases de sa demeure familiale bien étrange, ainsi que la décoration de certaines pièces. Mais c'est une pièce en particulier qui attira son attention, celle dont son père gardait soigneusement la clé, et qui restait constamment fermé à tout public, Joshua y compris. Un jour, alors que son père était en voyage d'affaire pour régler une histoire sur l'une de ses plates-formes pétrolières, Josh fut plus curieux que jamais. Sa mère bien trop occupé à organiser un gala de charité, ne remarqua même pas que son ainé avait cassé la serrure de la porte à l'aide d'une chaise. Josh avait eu un mal de chien avec ses petits muscles à pénétrer dans la pièce interdite, mais ce sacrifice physique n'était rien en comparaison avec ce qu'il découvrit à l'intérieur. Son père avait une collection monstrueuse d'objets, aussi bien anciens que variés. Joshua, les yeux pétillants, parcourut pendant des heures cette salle pour y toucher des trésors vieux de plusieurs siècles. Ce n'est qu'à l'heure du goûter que la nurse s'inquiéta de ne pas voir venir le petit chenapan à la cuisine. Deux heures plus tard, toute la maisonnée cherchait partout le petit garçon, la mère commençant sérieusement à se faire du souci. Dans la soirée, à l'heure du dîner, Joshua refit son apparition dans la salle à manger, ce qui soulagea sa mère qui lui demanda quelques explications. Celui-ci prétexta qu'il était avec le jardinier en ville pour l'achat de nouveaux arbustes, et qu'il avait omis de prévenir quiconque - beau mensonge. Le jardinier, soudoyé avec son argent de poche, remplaça la serrure et lui donna le double d'une nouvelle clé, c'était leur petit secret. Chaque soir avant d'aller se brosser les dents, il passait par la salle et contemplait les chefs d'oeuvre de civilisation disparue. Il n'osa pas demander à ses parents pourquoi de tels trésors étaient ici et pas dans un musée, car ici au moins il pouvait les voir tous les jours quand il le voulait après tout. Malheureusement le secret ne dura pas bien longtemps. Un jour alors qu'il jouait dans la pièce, son père fit son irruption et le découvrit. Sous le choc, Joshua s'enfuit en courant de peur de se faire gronder, et cassa dans sa fuite, un vase d'une valeur inestimable. Il reçut une belle fessée mais par la suite, grandissant et prenant de l'assurance, il lui fut permis de revenir dans cette pièce, accompagné d'un adulte, puis même de faire connaissance des talentueux hommes et femmes qui 'offraient' ces beaux objets à papa.

    « Tu n’es pas un peu jeune pour entendre des conversation de grandes personnes, toi? » lui demanda un jour un chasseur de reliques employé par son père pour enrichir sa collection personnelle.
    « Non Monsieur » répondit poliment le jeune Brolin.
    « Mon fils est très admiratif et passionné tout comme moi » répondit distraitement Papa Brolin qui examinait comme un expert sa dernière acquisition.
    « Des études en archéologie s’impose donc jeune homme, tu as l’allure d’un archéologue ».
    « Hors de question, pour que tout ça termine dans un musée et que jamais des vrais connaisseurs ne puissent en profiter, c’est du gâchis Monsieur, en plus ça n‘a pas de prix. »
    « C’est bien le fils de son père ».

    LES VON BERGEN _ Un heureux hasard serait du mensonge, car avec les Von Bergen, il n'y a jamais de pure coïncidence. Lors d'un voyage au Pérou, Joshua reçut un étrange appel de son père qui lui demandait de prendre contact avec telle personne. Joshua qui était de moins en moins proche de son père à l'époque, pour revendre ses trouvailles au plus offrant, ce qui ne signifiait pas systématiquement celui qui l'avait adopté et élevé comme son propre fils, attendit quelques jours avant de faire cette démarche. Il s'en mordit les doigts, car il s'agissait de la très célèbre famille Von Bergen. Il ne parla pas avec la doyenne, bien évidemment non cela était maintenant impossible vu son âge, mais avec un de ses hommes de main sans doute, qui lui indiqua l'objet à trouver avec quelques indices. La somme proposée était colossale et même si Josh n'était pas le seul à avoir été contacté, il rattrapa bien vite son retard, appâté par la récompense finale qui payerait sa prochaine voiture de luxe toutes options, ainsi qu'une maison sur le bord de plage dans les îles. Il trima comme un dingue pour trouver cette statuette d'Athéna dans les ruines d'un petit village grec, mais il n'en sortit que très fier et très riche. C'est ainsi qu'à chaque appel des Von Bergen, Josh laisse tomber ses missions en cours pour satisfaire ses plus gros clients, toujours heureux de rendre service, et d'être contacté presque à chaque fois pour une affaire d'importance. Maintenant qu'il a fait ses preuves, autant vous dire qu'il n'hésite pas à faire grimper les prix.

    « J'ai un contrat à vous proposer
    De quel genre?
    Du genre très important, qui financera les études de vos futurs triplés dans les meilleures écoles.
    Très bien, quoi?
    Un Calice.
    Les détails?
    Vous sont envoyés par mail sécurisé.
    Délais?
    Trois semaines.
    A dans deux semaines ».


_________________
    Cause I'm Selfish
    And I'm Cold.




Dernière édition par Joshua Brolin le Lun 1 Juin - 1:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archeopolis.frbb.net/forum.htm
Joshua Brolin
CHIEUSADMIN | The night is darkest just before the dawn
avatar

Féminin Nombre de messages : 1279
Age : 29
Pseudo : Stefnini.
Crédits : Paweke & Corpse Heart.
Citation : Je joue seulement avec ma vie, jamais avec mon argent. _ La Momie

Passeport
Emploi: _ Chasseur de Reliques
Points de vie:
70/100  (70/100)
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: JOSHUA Brolin | The sweetest of the piranha.   Jeu 28 Mai - 13:13

UN JOUR DANS LA VIE…




    _ AARON & JOSHUA : L'ENFANCE.

    Lieu : Ecole.
    Age : 9 ans.
    Jeu : 'commerce non équitable'

    C'était la récréation, l'instant de la journée que préféraient les deux frères Brolin, d'un car ils étaient enfin réunis et que c'était la pause des cours, et aussi ar c'était le meilleur moment pour s'amuser à arnaquer quelques camarades. Leur nouveau jeu était de piquer tout ce qu'il pouvait à la maison, qui n'avait pas de grande valeur, et de le revendre, ou de l'échanger contre un autre objet, cette fois ci plus interressant. Ils venaient à peine de passer derrière la cantine que déjà un cercle se formait autour d'eux. Joshua avait un peu sourire sur les lèvres. Ce gamin était déjà diabolique à l'époque.


    "Alors Joshua tu as quoi aujourd'hui, encore une breloque à nous échanger, comme d'habitude"
    "C'est de l'arnaque son truc, la dernière fois son lance pierre a pas résister deux jours".
    "Pas de ma faute, si tu t'y prends comme un manche Peter".
    "Aujourd'hui Joshua propose mieux, plus dans vos besoin, il échange le dernier jeux vidéo de voiture qui n'est pas encore sorti, vous savais celui dont tout le monde parle déjà, contre le plus offrant".
    "Mais c'est impossible, il est pas encore sorti, même mon père ne l'a pas encore trouvé!"
    "Mais le notre si"
    "D'accord, si j'accepte, tu veux quoi?"
    "Non moi!"
    "Mon père me donne mon argent de poche demain".
    "J'ai déjà 100 $ à te donner après les cours".
    "Je te l'échange contre ma console! Euh... non contre..."
    "Et moi je te donne un baiser."
    "Beurk, non regarde là avant. Je te propose une journée gratuite dans le parc d'attraction de mon oncle Ben"

    Joshua se racla la gorge pour faire taire les bruits désagréables à ses oreilles si fragiles. Il savait déjà très bien ce qu'il voulait.

    "Nick, ta mère a toujours ce couteau que tu m'a montré il y a trois semaines lors de ton goûter d'anniversaire?"
    "Oui pourquoi?"
    "Je me disais qu'on pourrait faire un échange"
    "Mais elle me tuera si elle remarque que le poignard a disparu, et puis je sais pas trop si c'est une bonne idée".
    "Très bien, Tom tu me proposait combien déjà?"
    "Attends, attends... bon je veux bien essayer. Mais je fais comment moi elle va voir que son poignard manque à sa collection?"
    "Tu n'auras qu'à balancer le domestique que tu détestes le plus, ça marche toujours".

    La récréation terminé, les deux frères se séparèrent pour rejoindre leur salle de classe respective, mais avant ils échangèrent un rire de satisfaction. Encore une bonne journée pour les frères Brolin.

    Deux jours plus tard dans le bureau de la directrice, Joshua et Aaron étaient convoqués. Les parents bien trop occupés, ce fut la nurse qui arriva pour les soutenir, enfin soutenir est un bien grand mot, elle hocha la tête quand elle comprenait le sens de la phrase c'est tout. Ce qu'il y a de bien avec une nurse hongroise c'est qu'elle ne comprend pas toujours tous les mots.

    "Bon vous avez compris les garçons, pas d'objet tranchant à l'école, vous laissez à la maison, d'accord?"
    "Oui Nany."
    "Joshua?"
    "Bon bon d'accord".

    Avec une remontrance de ce genre, pas étonnant que deux jours plus tard les deux gamins recommençaient leur petit trafic au sein de l'école, plus discrètement cette fois.





    _ MISSION VON BERGEN & ABIGAIL

    "Tu ne devrais pas être ici, si mon professeur te voit, je risque gros Joshua" chuchota énergiquement la brunette alors que le chasseur de reliques pénétrait sous sa tente.

    "Il fait un temps de chien dehors, je viens de traverser trois villages sous une tempête de sable pour trouver le campement de ton organisation dont je ne me souviens même pas du nom, alors je te demande l'asile météorologique."

    Il retira sa veste, visiblement ensablée, car oui il avait bel et bien galéré pour trouver la base d'Archéopolis, mais que non il n'avait pas traversé trois villages, mais plus fait appel à un bon indic'. C'était un très bon menteur, d'où sa présence dans ce lieu, absolument interdit à quiconque n'était pas de la fondation, et par dessus tout, aux employés des Von Bergen.

    Citation :
    Objet : Egypte.

    Je fais appel à vous pour une mission plutôt délicate. Seuls quelques personnes de votre envergure seront employés pour cette mission, il s'agit ici d'infiltrer le campement d'Archéopolis pour en découvrir plus sur leur dernière découverte. Nos informations ne sont pas fiables, mais il semblerait que la fondation soit à la recherche d'une pyramide ensevelies dans la vallée du Nil et qui serait l'endroit ou les âmes de dieux passeraient vers l'au-delà. Rien de bien fiable comme dit prédement mais sachez que les efforts d'Archéopolis pour rester discret et les budgets employés pour cette fouille sont colossales, ce qui engage qu'il s'agit là d'une découverte d'une importance capitale. Pour accéder à cette pyramide, il y aurait un passage, dans le Nil même, mais pour trouver ce passage, trouvez d'abord la statuette qui indique son emplacement.

    Vous trouverez en pièce jointe toutes les indications qui pourront vous servir à mettre la main sur cette statuette.
    Je vous demande d'agir seul, dans le plus grand silence, et ne me rapporter à Berlin que cette statuette et rien d'autres, nos experts pour déchiffrer les codes seront là pour terminer le travail.

    Le premier qui arrive au but, gagne. A vous de jouer Mr. Brolin, je compte sur vous.
    W. Von Bergen.

    "D'accord, mais ce n'est pas parce que je t'ai sauvé la vie que tu es obligé de me suivre partout maintenant" lui assura la jeune étudiante en archéologie tout en lui proposa une bouteille d'eau.

    "C'est ma façon de te remercier, et on a passé une bonne soirée hier non? Le dîner était délicieux".

    Elle ne lui avait jamais sauvé la vie, il avait tout orchestré pour qu'on pense qu'une voiture voulait sa mort et que la jeune femme se trouvait là au bonne endroit, au bon moment. Il s'était alors présenté comme un touriste pasionné par l'Egypte ancienne, un peu maladroit qui ne regarde pas où il met les pieds. Tout n'était que mensonge, il savait que c'était mal, surtout qu'elle était plus jeune et semblait si innocente, mais au fond de lui il s'en moquait bien, sans n'en serait que plus simple, et plus vite sa mission serait accomplie.

    "Oui même si je n'es pas l'habitude d'être invitée dans des palaces aussi somptueux que ton hotel"
    "Alors ta journée?"
    "Rien de bien passionnant tu sais, j'ai trainé toute la journée avec mon professeur sur le site."
    "Ca ne peux pas être pire que moi qui vient de passer la journée enfermé dans une pyramide avec un guide touristique complètement débile qui ne sortait que des âneries".
    "Ouais sans doute. Bon qu'est-ce qu'on fait maintenant?"
    "Comme tu sembles ne pas vouloir me voir, je vais repartir ça vaut mieux"
    *Un, deux, trois*
    "Non attends"
    *Bingo*
    "Et si on... discutait un peu en attendant que la tempête cesse?"
    "D'accord, tu me racontes ce que tu fais ici?"
    "Encore mais on en a déjà parlé hier!"
    "C'est que j'adore t'écouter parler archéologie, et puis je sais pas encore pourquoi cet endroit précis..."
    "D'accord, d'accord. On a mis la main sur une statuette dernièrement et..."
    *C'est dans la poche*
    "Je n'ai pas vraiment le droit d'en parler".
    Il se rapprocha d'elle, assise sur son lit d'appoint, et lui lança un regard ravageur qui en disait long sur ses intentions.
    "Promis Abi, je ne dirais rien" dit-il d'un ton détachait comme s'il ne s'en préoccupé pas vraiment, que c'était juste une excuse pour pouvoir la regarder dans le yeux et être avec elle.

    Dès qu'elle sembla avoir fini de parler, Joshua savait qu'elle n'avait pas encore tout révélé mais qu'elle ne dirait rien de plus. Il lui sortit son numéro de charme, l'habituel, celui qui fonctionnait toujours et elle tomba dans le piège des longs baisers fièvreux en quelques minutes.

    Quand les mots furent remplacés par les caresses, les regards langoureux, et les petits baisers, Joshua savait très bien ce qu'il lui restait à faire. Prendre un peu de plaisir avec une étudiante bernée, ce n'était pas la mer à boire, il avai déjà connu bien pire. Quand cette partie de la mission fut remplie il ne culpabilisa même pas une seconde pour la pauvre Abigail. Alors qu'il dormait il chercha partout des indices et tomba sur une note de la jeune femme, lui indiquant qu'elle devait remettre en place la statuette à un endroit précis du campement tous les soirs. Un post-it allait la trahir. Il enfila ses vêtements qui avait fini leur course sur le sol et prit un stylo, puis sortit en direction de la relique qu'il trouva facilement.

    Le lendemain elle était déjà entre les mains de Von Bergen, Archéopolis était fou de rage et ne comprenanait pas comment le vol de cette statuette était possible.

    Seule une personne le savait maintenant, car le petit mot laissé était clair 'Désolé'. Pendant une seconde Joshua avait même hésité à écrire Merci, mais il aurait passé pour un monstre.




_________________
    Cause I'm Selfish
    And I'm Cold.




Dernière édition par Joshua Brolin le Mar 9 Juin - 2:21, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archeopolis.frbb.net/forum.htm
Joshua Brolin
CHIEUSADMIN | The night is darkest just before the dawn
avatar

Féminin Nombre de messages : 1279
Age : 29
Pseudo : Stefnini.
Crédits : Paweke & Corpse Heart.
Citation : Je joue seulement avec ma vie, jamais avec mon argent. _ La Momie

Passeport
Emploi: _ Chasseur de Reliques
Points de vie:
70/100  (70/100)
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: JOSHUA Brolin | The sweetest of the piranha.   Jeu 28 Mai - 13:14





    _ LISA & JOSHUA _ Jusqu’à ce que la mort nous sépare… ou un morceau de papier.
    Citation :
    Un jour bien particulier.

    Lisa et Joshua sont venus ici aujourd’hui pour faire une promesse solennelle et pour échanger un vœu sacré : celui du mariage.

    Le cercle est le symbole du Soleil, de la Terre et de l'Univers. C'est un symbole de sainteté, de perfection et de paix. C'est aussi le symbole de l'éternité de la vérité spirituelle, de l'amour et de la vie... de ce qui n'a ni commencement ni fin. Et en ce moment, A. et E. choisissent que ce soit aussi un symbole d'unité, mais non de possession; de jonction, mais non de restriction; d'encerclement, mais non d'emprisonnement. Car l'amour ne peut être possédé ni restreint. Et l'âme ne pourra jamais être prise au piège.

    A présent, Lisa et Joshua, veuillez prendre ces anneaux que vous voulez vous donner l'un à l'autre.
    Joshua, s'il te plaît, répète après moi.
    ...

    « Par cet anneau, moi, Joshua Ian Andrew Brolin, déclare te prendre, toi Elisabeth Rosa Finnley, pour épouse légitime, à partir de ce jour, pour le meilleur et pour le pire, dans la richesse et dans la pauvreté, dans la santé et dans la maladie, pour t'aimer et te chérir jusqu'à ce que la mort nous sépare, je t'en donne ici ma foi ».

    Vous pouvez embrasser la mariée.

    ***


    C’est à partir de ce jour que Joshua pensait prendre un nouveau tournant dans sa vie, le fait de se caser, de respecter le désir de ses parents à se trouver un femme, même jeune à vingt-trois ans, le rendait heureux. Il pensait qu’une nouvelle page s’ouvrait face à lui. Il aimait énormément Lisa et voyait en elle la future femme de ses enfants. L’entente était parfaite, malgré les nombreuses absences du jeune homme qui devait partir pour son ‘travail’. Au départ il avait hésité à en parler à Lisa, de peur qu’elle ne l’aime plus, qu’il se retrouve de nouveau seul et qu’on brise son petit monde si parfait. Mais la jeune femme ne lui en tenait pas rigueur. Puis petit à petit la routine s’installa, le fléau de tous les couples. Joshua désirait des enfants, et toujours rien. C’est à ce moment là que quelque chose se brisa chez Joshua. Il fut de moins en moins présent, regardait de moins en moins sa femme, se disputait avec elle pour des broutilles. Il n’arrivait pas à imaginer une vie sans enfant, non qu’il ne l’ait épousé que pour ce motif, mais il souhaitait être père plus que tout, mais pas dans cette routine qui s'était installé. Leur couple était mort depuis des mois mais ni il ne voulait pas l'admettre. C'est toujours affreux se constater qu'on a pas ce dont on avait rêvé : une famille modèle. L’adoption il y avait pensé, étant lui même un orphelin, mais il ne voulait pas de ça, il voulait avoir sa propre descendance, de son sang, qu’il aimerait plus que tout au monde sauf que maintenant à quoi bon puisque le nouveau né vivrait dans une famille sans sentiments. Puis Lisa entra chez Archéopolis, ce qui eut le don d’agacer Joshua au plus haut point, lui qui était contre. Nouvelles disputes. Puis l’éloignement se fit brutalement, Joshua voyait d’autres femmes, il ne s’en cachait pas, n’hésitant pas à faire payer Lisa de cette façon. C’était stupide mais c’était le seul moyen qu’il avait trouvé pour montrer qu’il souffrait. Puis un jour il se rendit à l’évidence, cela ne rimait plus à rien, au départ ce n’était déjà pas très glorieux, un mariage organisé qu’il avait accepté, mais maintenant…

    Un matin alors qu’il rentrait de voyage, il rejoignit Lisa qui déjeuné dans la cuisine. Il posa à peine ses valises sur le paillasson, il savait que c’était là leur place. Il ne l’embrassa pas cette fois-ci, même pas sur le front, il prit une chaise et s’installa face à elle, sans même un bonjour, il lui annonça la nouvelle, sa décision.


    « Je demande le divorce » dit-il en déposant les papiers sur la table de la cuisine.
    Lisa faillit en reverser son café, elle ne s’attendait visiblement pas à ça. La décision qu’avait prise Josh était radicale, et il l’avait fait seul.
    « Mais… tu… non tu ne peux pas… je… on va y arriver… ensemble… je… »
    « C’est trop tard. Pardonnes-moi. »
    Il se leva, récupéra ses valises, et sans même un regard pour sa femme, claqua la porte derrière lui.

    Quelques semaines plus tard, par l’intermédiaire de son avocat, il apprit que le divorce venait d’être prononcé.



    ***






    _ SIRYN

    Quatre jours qu'il n'avait pas dormi une vraie nuit, quatre jours qu'il était là, dans cette Russie glaciale à la recherche d'un ancien parchemin procurant on ne sait plus quelle sorte de vie éternelle pour celui qui arriverait à le déchiffrait. Cette dernière mission, l'avait conduit des frontières de l'Inde, à la Mongolie, puis en Russie, pourquoi il n'en avait aucune idée, et il s'en fichait. Une chose était certaine, c'était que le collectionneur amateur détenteur de ce bien, ne pourrait plus jamais parlé de sa vie, Joshua lui ayant coupé la langue pour lui avoir menti sur l'endroit exact où trouvait ce morceau de papier. Avec quelques égratignures sur tout le corps, Josh sentait à chaque fois que sa peau frôlait les draps des petits picotements. Il décida qu'il avait besoin d'un verre, pour oublier qu'il était un monstre, qu'il avait mal, et qu'il était seul encore une fois seul ce soir. Il quitta sa pitoyable chambre d'hôtel, dernière qu'il est trouvé à une heure si tardive, et parcourut les rues gelées de Sourgout, petite ville au nord de Tara, en pleine Sibérie occidentale. Le premier encore ouvert qu'il trouva ne semblait pas forcement très fréquentable, mais ne l'étant pas lui même ce n'était pas un problème pour le chasseur de reliques, surtout qu'il y faisait un poil plus chaud et accueillant qu'à l'extérieur. Joshua entra et secoua son blouson, déjà recouvert par une fine couche de neige, ses dents claquées, et ses mains étaient gelées. Il se précipita vers le petit poele au coin du bar et se colla littéralement dessus, ce qui fit sourire le colosse blond derrière le comptoir. Joshua ne pensait pas qu'il détestait autant le froid, mais après plusieurs jours à camper dans ce froid glacial, il se trouvait une nouvelle chose à hair en plus des poupées traditionnelles complètement immondes de ce pays. Pourtant, s'il y avait bien une chose qu'il aimait faire ici, c'était prendre une cuite, ça réchauffait après tout. Il commanda un premier, second, et au troisième il sentait à nouveau son sang circulait sans ses veines, ce qui ne freina pas son ascension vers un taux d'alcoolémie trop élevé. Mais avec les années et l'expérience, il fallait bien plus que ça pour abattre l'ainé des Brolin.

    Dans le fond de la salle, auquel il n'avait pas fait attention jusqu'alors, trop soucieux de réchauffer au plus vite sa personne, se tenait une petite fille blonde d'environ huit ans qui semblait être une serveuse dans ce bar miteux. Une honte que de faire travailler des enfants, mais comme dans tous les pays certains vivent avec une cuillère en argent dans la bouche - comme Joshua pendant son enfance - et d'autres doivent trimer comme des dingues pour sortir de la misère ou tout simplement manger, même si ce n'est jamais suffisant. Quand il se retourna pour voir l'environnement dans lequel il se trouvait, les yeux de Joshua furent soudain comme attirés par une beauté fatale, seule véritable attraction et personne de goût dans ce trou à rats. Pendant un instant Joshua se demanda ce qu'une aussi belle femme pouvait bien faire ici, mais il n'eut pas le temps de trouver d'explication que son esprit était ailleurs, devant la scène qui se déroulait sous ses yeux choqués. La petite fille venait de faire tomber une bouteille de Vodka sur le sol qui se fracassa en petits morceaux et dont le liquide de répandit sur le sol. Ce n'était pas l'odeur d'alcool qui sembla ennuyer le propriétaire mais plus les verres en moins qu'il servirait ce soir, donc moins d'argent dans la caisse. Personne ne bougea quand il commença à engueuler la petite, tout le monde baissa la tête, faisant mine de rien entendre et de ne rien voir. Tous sauf deux personnes, les deux étrangers présents dans la salle. La jeune femme noire se leva d'un bond et avant qu'une gifle ne puisse atteindre la petite fille sans défense, elle s'interposa, avec un sourire rageur sur les lèvres.

    "Combien pour la bouteille?" demanda t-elle en désignant le désastre sur le sol.
    "C'est pas le problème ma petite dame, ne vous mêlez pas de ça, ça ne vous regarde pas!" s'enflamma le russe mauvais d'être visiblement confronté à une femme de plus de huit ans.
    "Si je veux payer c'est mon droit" continua la jeune femme sans faillir.

    Joshua assistait à la scène avec un mélange d'amusement - ce n'est pas tous les jours que l'on a la chance de voir un russe se faire rabattre le caquet par une femme de couleur - d'admiration - pour la ténacité de cette étrangère qui n'hésita pas à prendre la défense de cette enfant - et de colère contre l'homme qui ne voulait pas se calmer, malgré les tentatives généreuses d'une cliente.

    "Toi la négresse, tu vas me lâcher sinon..." Il leva la main, cette même main levée qui était destinée à l'enfant pour maintenant menacer la courageuse diplomate.
    Le premier geste de la jeune femme fut instinctivement de protéger la fillette qui était maintenant en larmes.
    La main du russe fut stopper par celle de Joshua qui s'était levé de son siège pour maintenant prendre lui aussi part à cette dispute.
    "On ne vous a jamais appris qu'on ne doit pas lever la main sur les femmes" s'indigna Joshua en maîtrisant le barman, maintenant accroupit sur le sol. "Présenter vos excuses à la dame" demanda Josh en resserrant ses mains sur les bras courbés dans le dos du russe furieux.
    "Jamais à une négresse". "Pardon j'ai mal entendu..." Pression plus forte. Cris de douleur. "Pardon Madame". "Et la petite?" "Quoi la petite?" "Des excuses" "Pourquoi elle a ruiné ma soirée!"
    "Pour lui avoir fait peur imbécile!" "Bien... bien, et après vous arrêterez de me casser le bras?" "On verra..."
    "Désolé Anna".

    La fillette dont visage était humidifié, se recula en arrière de peur que l'homme une fois libéré ne s'en prenne à elle. Joshua était choqué de voir que telle chose était encore possible à notre époque. Il lacha le russe et s'apprêtait à le mettre KO quand une douce main vint arrêter son geste.

    "Il n'en vaut pas la peine, ça serait se rabattre à son niveau".

    Joshua qui habituellement ne se laisser rien dictait par personne - que ce soit femmes ou hommes - obéit sans un mot. Il se tourna vers la fillette et sortit son portefeuille, qu'il vida dans les petites mains de blondinette et sous les yeux ébahis des clients. "C'est pour toi et ta famille, offrez vous un vrai repas ce soir" lui dit-il. Puis il se releva et l'accompagna jusqu'à la porte pour être certain que personne ne viendrait lui faucher son bien. Il ébouriffa ses cheveux et lui murmura à l'oreille : "Trouve toi une autre travail ma puce, tu es bien trop jolie pour être ici et l'école c'est bien aussi" puis il la regarda s'éloignait à toute vitesse.
    "Très généreux" entendit-il juste derrière lui. Ce qu'il venait de donner à la fillette lui semblait si maigre par rapport à ce dont elle avait vraiment besoin. "Ca ne changera pas grand chose." "Mais c'est mieux que rien".

    Ils se fixèrent pendant une bonne minute sans un mot.
    "Je vous raccompagne?" demanda Joshua soudainement envouté par le regard de la dame.
    "Vous n'êtes pas mon genre" répondit-elle aussi sec. Il sourit, car il savait que c'était faux à la façon dont elle le regardait. Il n'y avait rien de repoussant en Joshua, au premier regard.
    "C'est juste par politesse et pour m'assurer que tu regagnes ta chambre sans problème" lui dit-il en désignant le patron du bar qui recommençait à s'exciter dans son coin en les regardant mauvais.
    "Dans ce cas, j'accepte, jusqu'à la porte, pas plus".
    "Très bien" il ouvrit la porte et la laissa sortir en première, quittant ainsi ce sinistre endroit.

    Ils parcoururent la distance les séparants de leur hotel, il était dans le même, rien d'étonnant sachant que dans cette vile perdue, il n'y avait pas des tonnes de touristes, en plus ce n'était pas excessif, loin de là. Il se laissa guider par la déesse noire à travers les couloirs, puis elle stoppa devant la porte numéro cent quarante quatre.

    "Un dernier verre?" tenta Joshua.
    Elle souleva les sourcils.
    "J'aurais tenté ... Joshua" dit-il en tendant sa main pour rendre ça plus formel.
    "Siryn".
    "Enchanté".
    "Bonne nuit".

    La porte maintenant close derrière sa nouvelle connaissance, Joshua regagna sa chambre le coeur battant plus fort et plus vite que d'habitude. C'était étrange, il se sentait différent. En entrant dans sa chambre, il n'avais toujours pas sommeil, il était maintenant obnubilé par le visage de Siryn dont il ne savait rien. Il attrapa le téléphone et contacta le service de l'hôtel.

    "Oui?"
    "J'aurais besoin d'un renseignement urgent"
    "Vous avez vu l'heure monsieur!?!"
    "J'ai besoin du nom de la femme de la chambre cent quarante quatre."
    "C'est une information privé, désolé".
    "A d'autres, tout à un prix".
    "Cassidy, elle repart demain matin et à un vol réservé."
    "Pour où?"
    "Je n'en sais rien, je sais juste qu'il est à neuf heure. Et pour notre arrangement?"
    Bip bip bip.

    Le lendemain matin à l'aéroport, un hasard - très loin de la simple coincidence mais plus de la fascination - se produisit.
    "Joshua?"
    "Siryn?"

    I love you I love you I love you

_________________
    Cause I'm Selfish
    And I'm Cold.




Dernière édition par Joshua Brolin le Mer 24 Juin - 15:35, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archeopolis.frbb.net/forum.htm
Joshua Brolin
CHIEUSADMIN | The night is darkest just before the dawn
avatar

Féminin Nombre de messages : 1279
Age : 29
Pseudo : Stefnini.
Crédits : Paweke & Corpse Heart.
Citation : Je joue seulement avec ma vie, jamais avec mon argent. _ La Momie

Passeport
Emploi: _ Chasseur de Reliques
Points de vie:
70/100  (70/100)
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: JOSHUA Brolin | The sweetest of the piranha.   Jeu 28 Mai - 13:14




INDIANA JONES EST MON HÉROS

    CONTENU DE SON SAC A DOS _ Joshua n’est pas du genre à s’attacher trop longtemps à des objets, il a tellement l’habitude de les avoir seulement pendant quelques heures dans les mains pour le refourguer pour une bonne somme. Pourtant comme tout le monde il a ses petites habitudes, ses petits objets fétiches. Il garde toujours sur lui son pistolet, qu’il bichonne tout particulièrement pour lui avoir plusieurs fois sauvé la vie. Sa brosse à dent aussi, avec son dentifrice, sa semble anodin, peut-être même étrange, mais il ne supporte pas d’avoir du sucre accumulé entre les dents, peut importe le lieu. Ne vous étonnez donc pas de le voir en plein désert, en pleine jungle en train de prendre soin de sa dentition. Plus sérieusement, il garde son alliance, symbole de son mariage passé, dans une pochette intérieure de son sac de voyage. Malgré le fait qu’il soit divorcé, il pense souvent à cette période, où il était encore plus ou moins fréquentable et qu’il avait une vie équilibrée, même elle n’était absolument pas faite pour lui. Depuis un moment aussi, il a une photo, qui est un peu froissée, que les voyages mettent à mal dans son portefeuille. Cette photo a été prise lors d’un voyage réunissant Siryn et Joshua, tout deux enlacés et visiblement heureux. Il se refuse de montrer cette photographie à qui que soit, même Siryn ne sait pas qu’il a gardé cette photo, ça serait avouer qu’il a des sentiments, plus qu’il ne prétend. Et il ne veut pas qu’un excellent chasseur de reliques soit catalogué au rang de petit amoureux s’extasiant sur une photo tous les soirs avant d’éteindre sa lampe.

    LA MACHINE A EXPLORER LE TEMPS

    « Les dieux nous envient parce que nous sommes mortels, parce que chacun de nos instants peut être le dernier et que tout est beaucoup plus beau car nous sommes condamnés. »
    _ TROIE

    _ S'il le pouvait Joshua reviendrait des siècles dans le passé, au temps de la Grèce Antique, de l'Apogée d'Athénes au Ve siècle, la grèce de Périclès, d'Aristote et Platon. Il a toujours rêvé de connaitre les invistagateurs de L'Illiade et L'Odyssée, de connaitre ses hommes qui ont constuit des cités absolument gigantesque et si merveilleuse, de voir les premiers philosphes à l'oeuvre et controversé les idées reçues. C'était le temps des rites sacrés, des temples dédiés à plusieurs dieux et non un seul, le temps des mystères, des mythes et légendes qui ont bercés son enfance. Il aurait aimé voir les pièces de Théâtre encore culte ajourd'hui, représentant l'action de tous ces dieux sur les hommes, il aurait aimé y croire, que ce soit Zeus, Hadès, Athéna, ou Arès. C'est la fameuse histoire de la guerre de Troie, celle que tous connait, et dont tout le monde veut connaître les vrais secrets. Qui n'a jamais rêvé d'être cet Achille que tous admire et craigne? C'est l'époque de grande bataille, contre les envahisseurs perses, le temps ou le grand Alexandre domine la Grèce avec une Macédoine immense. Etre le héros d'une guerre d'une grande bataille, que son nom traverse les siècles et ne meurt jamais, que tous se souvienne de lui comme d'un héros, d'un grand homme voilà ce Joshua souhaite en secret, marquer l'histoire. Sans parler de l'art de l'époque, l'architecture, et les sculputures. Les céramiques ornées de représentation symbolique des dieux, des sur-hommes, des batailles... Même si contrairement à L'Egypte et ses pharaons, les temples ne sont pas d'or, cela ne veut pas dire que la richesse est moindre.

    « - Jamais je n’ai vu quelqu’un d’aussi grand. Moi je refuserais de le combattre.
    - C’est pourquoi personne ne se rappellera ton nom. »
    _ TROIE


    SON HÉROS _ Un homme, un aventurier du nom de Nigel Fox. Il fut pendant de nombreuses années connu pour être le plus grand chasseur de reliques. Joshua a eu le privilège de le recontrer alors qu'il n'était encore un enfant, il ne comprit pas sur le moment quelle sorte de travaille il faisait pour son père. Mais très vite, le petit garçon remarqua qu'il était là pour la 'collection de papa' et commença à lui poser des tonnes de questions qui eurent pour réponses des anecdotes à couper le souffle. Les risques que prenait Nigel était considérable, et ce n'était rien en comparaison des femmes qu'il avait connu... Très vite une amitié se créa, et on peu même dire que d'une certaine façon c'est Nigel qui a pousser Joshua dans la 'bonne' direction. Il lui a donné des contacts, des astuces, et maintenant il n'entend plus jamais parler de cet homme formidable. Certains prétendent qu'il est mort, piégé lors de sa denière mission et que son corps repose sous les décombres d'un temple, d'autres qu'il s'est fait tuer pour une relique, ou à cause d'une femme, ou encore qu'il profite d'une bonne retraite dans les îles... mais peu importe car pour Joshua cet homme est éternel.

    CROYANCES _ La mère de Joshua allait à la messe, même si son fils savait que c'était plus pour faire comme tout le monde et se montrer même le dimanche dans un lieu de culte. Personnellement, Joshua ne croit pas en Dieu, ou plutôt en un Dieu, mais en plusieurs, même s'il a une définition bien particulière du mot 'Dieu'. Car en effet il ne doute pas que la création du monde ne s'est pas décidé comme ça car un être suprême s'ennuyer tout seul et qu'il voulait un jouet. Non Joshua sait que la planète sur laquelle il pose les pieds et le résultats de faits scientifiquement cohérents, et que l'homme est bel et bien un descendant du singe. Pourtant l'histoire de nombreuses cultures reposent sur un être supérieur et bénéfique qu'il nomme 'Dieu'. Pour Josh ce n'est rien d'autre qu'un homme qui s'est démarqué des autres pour servir une multitude de personnes qui avaient besoin de croire en une chose surnaturelle qui pouvait les aider à avoir une vie meilleure. Donc que ce soit Allah, Jesus Christ, Yahvé ou Bouddha, Joshua n'a pas de préférence, et préfère penser que s'il est possible de faire ce qui est envisagé dans ces doctrines, alors il réussirait. Il prétend de pas croire au destin, pourtant il lui semble si présent parfois que le doute s'intalle. Il y a des événements inexpliquables qui arrivent sous ses yeux, il prétendra quand dans quelques années, quand sela sera possible, une explication sera trouvé, même si pour l'heure ce n'est que pure magie.

    PARTICULARITÉS

    _ Joshua est divorcé, et la trace de son alliance a maintenant disparu de son annulaire gauche.
    _ Il n’aime pas se confier sur cette période de sa vie, non qu’il regrette mais que c’est trop compliqué.
    _ Il a tendance à parler de lui à la troisième personne quand il est seul surtout mais parfois accompagné,
    _ du genre « Joshua c’est mal. Joshua tu es un sombre crétin mais tellement sexy »,
    _ d’ailleurs il s’écoute rarement quand il s’agit de faire la différence entre le bien et le mal,
    _ mais il a toujours raison quand à sa perfection au masculin ;
    _ c’est pourquoi il aime se comparer à Dieu, car Dieu est divin, tout puissant et parfait, tout comme lui.
    _ Il apprécie quand une femme se retourne sur lui dans la rue pour le reluquer ;
    _ alors que quand c’est lui qui le fait – de façon absolument pas subtile en utilisant parfois des mots peu polis – il reçoit un regard assassin.
    _ Il déteste les orphelinats, et n’a jamais remis les pieds dans le sien depuis qu’il en est parti ;
    _ pour lui la famille est donc le plus important, ce qu’il faut cultiver – comme le jardin de Candide.
    _ Il aime faire des farces, arrivant derrière vous pour vous faire sursauter ;
    _ ou en plaçant une tarentule dans votre lit – non venimeuse mais personne ne le sait.
    _ Il est athlétique, et garde une silhouette de rêve et continuant son jogging matinal habituel.
    _ C’est à accro aux belle choses en générales ;
    _ plus particulièrement les voitures et les motos, il aime la vitesse et les sensations fortes ;
    _ sa dernière acquisition n’est autre qu’une Lamborghini Murciélago LP 64.
    _ il a aussi une Chevrolet impala noire, de collection qu’il ne sort que les jour de fêtes pour frimer.
    _ Il a toujours une boite entière de préservatif sous la main, et non deux – trois dans le portefeuille ;
    _ il juge ça démodé, et puis il a certains besoins ;
    _ d’ailleurs certain le pense accro au sexe, ce que n’est peut-être pas faux.
    _ Il sait se servir de la nouvelle technologie, GPS, téléphone satellite…
    _ Sa boisson favorite est un bon Scotch Whisky Pur Malt de douze ans d’âge.
    _ comme d’habitude il aime les vieilles choses – sauf pour les femmes.
    _ C’est un grand romantique, même s’il ne veut pas l’admettre ;
    _ et qu’il arrive toujours en retard à ses rendez-vous ;
    _ s’il ne les oublie pas.
    _ Il aime la compétition ;
    _ sauf qu’il déteste perdre, comme tout le monde, et qu’il est assez rancunier ;
    _ car de plus c’est accro du poker, et qu’il ne mise que très gros.
    _ Il possède des armes mais ne les utilisent quand cas d’extrême nécessité.
    _ Il ne peut se passer de la présence de Siryn depuis qu’il l'a rencontré ;
    _ elle est la seule femme, depuis Lisa, et en excluant Jean qu’il considère comme sa protégée, en qui il donne sa confiance.
    _ Il est égoïste,
    _ déteste le chantage s’il n’en est pas l’instigateur,
    _ Il parle plusieurs langues, dont certaines mortes depuis des lustres.
    _ Il déteste que ses vêtements soient trop colorés ;
    _ surtout par du rose qu’il exècre au plus haut point ;
    _ c’est pourquoi avec une barbe de trois jours on peut le confondre avec un clochard, mais sexy toujours.
    _ Il a son brevet de pilote ce qui peut s’avérer pratique pour quitter un pays discrètement ;
    _ il est recherché par la police plusieurs pays pour trafic d’Antiquité, et vol, escroquerie…
    _ Il croit en l’Atlantide, et aux mystérieuses cités d’or des Incas – comme le dessin animé – .
    _ Il a gardé son âme d’enfant et la plaisir des choses simples.







NOTE DE BAS DE PAGE

    Avatar : Christian Bale.
    Pseudo : Stefnini.
    Sexe :
    Comment avez-vous connu le forum ? Par un heureux hasard.
    Commentaires : Euh... *pense* non tongue
    Crédits : lierina @ LJ / houseofel @ LJ / bluesoul92 @ LJ / vickygraphy @ LJ / teh_kateus @ LJ / Stefnini / CORPSE HEART I love you

_________________
    Cause I'm Selfish
    And I'm Cold.




Dernière édition par Joshua Brolin le Dim 14 Juin - 0:10, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archeopolis.frbb.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JOSHUA Brolin | The sweetest of the piranha.   

Revenir en haut Aller en bas
 
JOSHUA Brolin | The sweetest of the piranha.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeffrey Joshua Marshall est arrivé. Décollage immédiat !
» Glace à la citrouille et au chocolat [PV Joshua]
» AUTOPORTRAIT/ SIR JOSHUA REYNOLDS
» (M) Joshua Jackson - Nolan Bishop - Futur Love pour Anna Torv.
» Holly Holliday ~ You don't have to be cool to rule my world

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archéopolis :: Le Panthéon-
Sauter vers: